Akorneo

Instructions aux auteurs

Tout manuscrit adressé à la revue Akorneo est soumis à un comité de lecture composé de personnalités scientifiques, chercheurs, docteurs en sciences, ingénieurs agronomes, etc. L’approbation de l’article par ce comité, après modifications éventuelles, est nécessaire avant la décision de publication. Les articles ne doivent pas avoir été publiés antérieurement ni être publiés simultanément dans une autre revue. S’ils ont donné lieu à une communication préliminaire ou à une publication partielle, un tiré à part (original ou copie) devra y être joint à l’adresse.

Vous pouvez soumettre divers types d’articles à Akorneo :

  • Recherche originale
  • Note ouvrant sur un débat et des perspectives de recherche

 

Présentation des manuscrits

Les manuscrits doivent être dactylographiés en interligne double avec une police de style « Times New Roman » de taille 12. Chaque ligne doit être numérotée. Le texte doit être aligné à gauche. La mise en page devra comporter des marges de 2,5 cm sur les quatre côtés.

Les articles doivent compter un maximum de 3500 mots de l’introduction à la discussion (excluant les résumés, les remerciements, les références et les annexes, le cas échéant).

Les auteurs doivent veiller à ce que les textes soumis soient clairs et facilement compréhensibles, précis et concis. Ils doivent s’assurer que le français est simple et correct.

Les notes de bas de page ne doivent pas être utilisées.

Les abréviations, symboles et acronymes doivent être explicités lors de leur première apparition dans le texte et, ensuite, être utilisés de manière cohérente et invariable (vous pourrez les rappeler lors de leur première utilisation dans la Discussion, le cas échéant).

Les unités de mesure abrégées doivent être conformes aux nomenclatures internationales (par exemple, l’abréviation de minute est « min » et non pas « mn »). Veillez à séparer les nombres et les unités par une espace, ainsi que les pourcentages (%). Pour plus d’informations sur les abréviations des unités de mesure : http://www.les-abreviations.com/symboles-international.html.

Chaque espèce mentionnée pour la première fois dans les résumés (en français et en anglais) ainsi que dans le texte de votre article devra être suivie de son nom latin entre parenthèse et en italique. Il n’est pas nécessaire de le mettre dans le titre de votre article.

Ne coupez pas les mots en bout de ligne à l’aide d’un tiret, cela pouvant prêter à confusion.

Utilisez des guillemets doubles “ ” pour citer un mot ou une phrase reprise d’un autre auteur.

Afin d’éviter toute confusion, n’utilisez pas l’italique, le gras ou les guillemets pour insister sur un mot ou une expression, utilisez une tournure de phrase appropriée si cela est nécessaire.

Afin de maintenir une bonne lisibilité des articles publiés par Akorneo, les articles ne peuvent contenir que 3 tableaux et 3 figures au maximum. Ces derniers doivent être accompagnés d’une légende explicitant les données présentées ; elle doit se situer au-dessus des tableaux et au-dessous des figures, et commencer par “Tableau 1 : ” ou “Figure 1 : ”. Si vous souhaitez présenter des tableaux ou figures pouvant être utiles au lecteur, mais qui ne sont pas indispensables à la compréhension de votre article, vous pouvez les placer dans les Annexes (photos du site et de l’objet d’étude, données brutes, résultats des analyses statistiques, etc.). Ces Annexes seront à envoyer dans un fichier séparé (.doc, .docx, .xls, .rtf, .odt ; pas de pdf).

Veillez à ce que chaque tableau et figure soit décrit et cité dans le texte dans l’ordre dans lequel vous les avez numérotés, en les faisant apparaître sous cette forme : (Tableau 1), (Figure 1). Ils devront être placés dans votre manuscrit à l’endroit où vous souhaitez les voir apparaître dans la version finale. La légende des tableaux et figures devra être doublée d’une traduction en anglais.

Nous vous encourageons à proposer des figures en couleurs, si cela permet d’en améliorer la lisibilité.

Les informations présentées dans les tableaux doivent être complémentaires de celles fournies dans le texte et ne doivent donc pas en être une répétition.

Si cela vous semble approprié, vous pouvez diviser une ou plusieurs des sections (Introduction, Méthodes, Résultats et Discussion) en sous-parties. Écrivez les titres des sections (Introduction, Méthodes, Résultats et Discussion) en gras et, le cas échéant, le titre de chaque sous-partie en italique.

Afin de faciliter la lecture de votre manuscrit, le début de chaque paragraphe devra être marqué par un alinéa (tabulation).

Les manuscrits à soumettre à Akorneo doivent être structurés de la manière suivante :

Sur la première page :

Titre

Tout en haut de la page et en caractères gras, il ne doit pas dépasser 15 mots.

Titre en anglais

Ne dépassant pas non plus 15 mots.

Liste des auteurs

Elle doit être composée du nom suivi du prénom de chaque auteur. Chaque auteur est séparé par une virgule.

L’auteur principal soumet l’article pour le compte de tous les auteurs, après avoir obtenu leur accord. Tous les auteurs doivent avoir pris une part active au travail soumis. Le nom de chaque auteur doit être suivi d’un chiffre en exposant qui servira à faire référence à l’affiliation de l’auteur.

Affiliation(s) des auteurs

Les chiffres en exposant sont rappelés sous la liste des auteurs, suivi de l’affiliation de l’auteur : nom de l’organisme auquel il appartient et adresse. Chaque affiliation doit être suivie d’un retour à la ligne afin de facilement les distinguer.

L’auteur principal (premier auteur) doit également fournir une adresse électronique pour permettre la communication avec Akorneo. Cette adresse électronique sera également publiée avec l’article, afin que les lecteurs puissent contacter l’auteur principal de l’article.

Sur la deuxième page :

Sur cette page, il est demandé de préciser, auteur par auteur, le rôle de chacun (par exemple, idée de l’expérimentation, travail de terrain, rédaction de l’article, analyse de données, etc.). Ces informations ne seront pas publiées dans la version finale de l’article.

Sur les pages suivantes :

Résumé

Le résumé ne doit pas excéder 250 mots et doit être suffisamment informatif pour exposer la problématique, les objectifs, les principaux résultats et une brève conclusion.

Mots clés

Ajoutez une liste de mots (de 4 à 10) qui reprennent les mots clé de votre article. Les mots clé ne doivent pas être écrits avec des majuscules, sauf si leur orthographe le requiert (tels les noms propres ou les noms d’espèce contenant un nom propre). Il n’y a pas de ponctuation après le dernier mot clé.

Résumé en anglais (abstract)

Afin d’augmenter les chances que votre article soit indexé par les moteurs de recherche et lu par un public international, nous vous demandons de soumettre une traduction anglaise de votre résumé (abstract).

Mots clé en anglais

Fournissez également une liste des mots clé en anglais (keywords) qui correspondent à vos mots clé en français.

Introduction

Partant de principes généraux relatifs à votre sujet d’étude, vous construirez votre introduction en faisant un état de l’art le plus actualisé possible de votre sujet de recherche, puis en posant la problématique relative à votre sujet. Pensez à clairement stipuler les objectifs de votre étude ainsi que les questions et les hypothèses inhérentes, le cas échéant.

Méthodes

Dans cette partie, vous décrirez les sites où ont eu lieu votre étude, le déroulement de l’échantillonnage, le matériel utilisé, la collecte des données et les analyses statistiques utilisées (en les justifiant) vous ayant permis d’obtenir vos résultats.

Si la compréhension des Méthodes nécessite l’insertion d’une carte ou de figures, vous pourrez les y insérer (si elles ne sont pas indispensables, vous avez la possibilité de les placer dans les Annexes).

Résultats

Ils servent uniquement à présenter vos résultats et à les décrire (toute interprétation doit être réservée à la Discussion).

La significativité des résultats doit être indiqué avec “P =” ou “P ≤”.

Discussion

Après avoir rappelé les fondamentaux de votre étude, vous y expliquerez vos résultats en les interprétant. Veiller à ce que la discussion soit cohérente avec les résultats présentés et qu’elle soit étayée par une littérature scientifique actualisée.

La discussion se termine par une conclusion rappelant les points principaux de votre étude et pouvant proposer une gestion de la faune sauvage au regard de vos résultats.

Remerciements

Vous pouvez remercier les personnes qui vous ont aidé à réaliser votre étude (conseils, aide sur le terrain, relecture, corrections, etc.) ainsi que vos partenaires financiers.

Références

Le format des citations à respecter lorsque vous soumettez un article à Akorneo est le même que celui de la revue Ecological Applications. Ainsi, si vous utilisez un logiciel de gestion bibliographique (tels Mendeley, Zotero, EndNote, etc.), vous pouvez simplement configurer votre logiciel pour qu’il utilise le style de Ecological Applications. Sinon, vous pouvez suivre les instructions suivantes :

  • Article avec un seul auteur :

(Breitenmoser 1998)

Breitenmoser, U. 1998. Large predators in the Alps: the fall and rise of man’s competitors. Biological Conservation 83:279‑289.

 

  • Article avec plusieurs auteurs :

(Bradley et al. 1997)

Bradley, M., R. Johnstone, G. Court, et T. Duncan. 1997. Influence of weather on breeding success of peregrine falcons in the Arctic. Auk 114:786‑791.

 

  • Dans le cas de citations multiples dans votre texte, privilégiez d’abord l’ordre chronologique (article le plus ancien en premier), puis l’ordre alphabétique :

(Gottstein et al. 1997, Breitenmoser 1998, Sutherland 1998)

 

  • Articles ayant les mêmes premier auteur et année de publication :

Lorsque les références sont dans deux phrases différentes : (Combes et al. 2012a) et (Combes et al. 2012b)

Si les références sont dans la même phrase : (Combes et al. 2012a,b)

Combes, B., S. Comte, V. Raton, F. Raoul, F. Boué, et G. Umhang. 2012a. Expansion géographique du parasite Echinococcus multilocularis chez le renard en France. Bulletin épidémiologique, santé animale et alimentation 57:16‑18.

Combes, B., S. Comte, V. Raton, F. Raoul, F. Boué, G. Umhang, S. Favier, C. Dunoyer, N. Woronoff, et P. Giraudoux. 2012b. Westward spread of Echinococcus multilocularis in Foxes, France, 2005-2010. Emerging Infectious Diseases 18:2059‑2062.

 

  • Livre :

Newton, I. 1998. Population Limitation in Birds. Academic Press, San Diego, CA.

 

Fraser, D. 2008. Understanding animal welfare. The science in its cultural context. (J. K. Kirkwood et R. C. Hubrecht, Éd.). Wiley-Blackwell, Oxford, UK.

 

  • Chapitre de livres :

(Wandeler 2004)

 

Wandeler, A. 2004. Epidemiology and ecology of fox rabies in Europe. Pages 201‑214 in A. A. King, A. R. Fooks, M. Aubert, et A. I. Wandeler, éditeurs. Historical Perspective of Rabies in Europe and the Mediterranean Basin. OIE, Paris.

 

  • Rapport et thèse :

Gloor, S. 2002. The rise of urban foxes (Vulpes vulpes) in Switzerland and ecological and parasitological aspects of a fox population in the recently colonised city of Zürich. Universität Zürich

 

  • Compte-rendu de conférence :

Hone, J. 1996. Analysis of vertebrate pest research. Pages 13‑17 in R. M. Timm et A. C. Crabb, éditeurs. Proceedings of the seventeenth vertebrate pest conference. University of California, Davis.

 

  • Article d’un journal d’information généraliste ou d’un magazine :

Coghill, I. 2018, 30 mai. Uncomfortable truths about the control of predators. The Guardian.

 

  • Page web :

The Mammal Society. 2013. Red fox (Vulpes vulpes). http://www.mammal.org.uk/sites/ default/files/DEFRA red fox research_1.pdf.

 

  • Titre d’un article se terminant par un point d’interrogation :

Lyly, M. S., A. Villers, E. Koivisto, P. Helle, T. Ollila, et E. Korpimäki. 2016. Guardian or threat: does golden eagle predation risk have cascading effects on forest grouse? Oecologia 182:487‑498.

 

  • Auteur avec un prénom composé :

Väänänen, V.-M., H. Pöysä, et P. Runko. 2016. Nest and brood stage association between ducks and small colonial gulls in boreal wetlands. Ornis Fennica 93:47‑54.

 

Autorisation de reproduction d’un autre article

Il incombe aux auteurs la responsabilité d’obtenir la permission de citer ou reproduire des figures, tableaux ou données d’autres articles que les auteurs voudraient inclure dans l’article à soumettre à Akorneo.

Coût

Le site Akorneo étant à but non lucratif et visant uniquement à la diffusion de connaissances scientifiques par et pour un large public, la publication d’articles sur Akorneo est donc totalement gratuite.

Mise en production, correction d’épreuves, demandes de reproduction

Une fois l’article accepté par Akorneo, l’auteur principal devra fournir une attestation de transfert de droits d’auteur de chacun des co-auteurs (un modèle à compléter vous sera transmis lors de l’acceptation finale). En cas de reproduction partielle ou totale, dans le manuscrit, d’un document déjà publié, l’autorisation écrite de l’éditeur et des auteurs doit être impérativement fournie. Lors de la mise en production du manuscrit accepté pour publication, l’éditeur enverra à l’auteur correspondant un formulaire de transfert de droits par courrier électronique, qui sera dûment complété et signé par l’auteur responsable de l’article pour le compte de tous les auteurs, puis retourné à l’éditeur dans les plus brefs délais. L’auteur recevra gratuitement un tiré à part électronique de son article (en format PDF). L’auteur correspondant recevra les épreuves électroniques de son article sous format PDF. Les modifications portant sur le fond ne sont pas acceptées sur les épreuves. Les corrections se limiteront à la typographie. Les auteurs feront le nécessaire pour retourner à l’éditeur les épreuves corrigées, dans les 72 heures suivant leur réception et ce à toute période de l’année. En cas de retard, l’éditeur se réserve le droit de procéder à la mise en ligne sans les corrections de l’auteur.